« Je me suis réfugiée dans les livres, puis dans la religion en pensant que je n’allais plus jamais me sentir seule mais non ! » Sonia

Es selem aylehkoum,

J’ai lu il y a peu une phrase qui m’a frappée « j’ai trouvé la paix dans la solitude ». cette phrase m’a étonnée car pour moi c’était tout le contraire. Je dirais même que pour moi, ma solitude est une prison.

J’ai bientôt 21 ans inChallah, j’ai débuté ma vie assez correctement. A l’âge de 15 ans, entrée au lycée, j’ai obtenu mon bac, mon permis en très peu de temps et très facilement el hamdoulileh. J’étais plutôt discrète, je n’aimais pas trop me mélanger avec toutes les filles du lycée, j’avais mon petit clan à moi de vraies amies qui encore aujourd’hui comptent énormément malgré que le temps sépare les gens.

Je ne m’approchais pas des hommes et faisait tout pour les fuir. Je m’opposais clairement à toute demande d’homme qui pour moi n’était ni plus ni moins des menteurs et je devais m’en méfier et m’en éloigner pour éviter au maximum le haram. Dieu, dans ma vie à ce moment, comptait énormément pour moi. Je priais souvent, l’implorais souvent le matin, le soir en rentrant chez moi, et je lui demandais sans cesse de me guider au mieux et de pardonner mes péchés. J’aimais ma relation avec Allah, je me sentais bien, j’avais l’esprit clair, je savais qu’Il me protégeait des mauvaises personnes. Et que quoi qu’il arrive Il ne m’abandonnerait pas.

J’avais raison de me méfier…

Tu veux lire la suite de son témoignage ?

Inscris-toi vite ma sœur !



Ce témoignage a été vu 318 fois.

Laisser un commentaire