Jannah : « Après l’histoire de Charlie Hebdo mon père m’a demandé d’enlever mes jupes »

As salamou alaykoum,

Je m’appelle Jannah. Je compte porter le jilbab depuis un très long moment. J’ai une grande sœur qui le porte ma sha Allah, mes parents ont vraiment eu du mal à l’accepter. Ceci dit jusqu’à présent s’ils ne lui disent plus rien, c’est qu’après tout elle est grande, bref. Je le mets, ma mère commence à me crier dessus en me disant

Tu veux lire la suite de son témoignage ?

Inscris-toi vite ma sœur !



Ce témoignage a été vu 3451 fois.

3 réflexions sur “Jannah : « Après l’histoire de Charlie Hebdo mon père m’a demandé d’enlever mes jupes »

  1. Salam wa aleykoum ukhty fi Llah …
    Quel âge as tu tout d’abord ?
    Je suis dans la même difficulté que toi sauf que c’est le hijab tout court … La plus grande difficulté est que ton papa te surveille devant le lycée mais ma soeur essaye de leur faire comprendre et si le dialogue n’est pas possible n’en parle plus et laisse les oublier comme ça tu pourra t’habiller mastour en cachette ou meme si ils le savent ils ne diront rien … Soubhanou’Llah il y a de plus en plus de soeurs avec ce genre de difficultés même si la famille est muslima …
    N’oublie pas de garder toujours un bon comportement ukhty ne les brusque pas même sils peuvent te dire des paroles blessantes
    Qu’Allah te facilite ❤

  2. As salam Aleykum wa Rahmatullahi wa barakatuh…
    Qu’Allah te facilite .

    Ton cas n’est pas rare du tous, de nos jour beaucoup de parents pourtant musulman n’accepte pas le Jilbeb le sitar la barbe … C’est dur mes ses la réaliter, patiente dans cette épreuve fait tes adkhar tes salât a l’heure apprend ton dine ..
    Par la grâce d’Allah, beaucoup de jeunes filles et de femmes reviennent à la religion d’Allah, et nombre d’entre elles choisissent de porter le jilbab, voire même le sitar. C’est là un bienfait d’Allah pour lequel elles doivent Le remercier, et quant à nous, nous demandons à Allah qu’Il leur accorde la meilleure des récompenses pour leur obéissance sur ce point.
    Seulement, le jilbab est le premier pas (extérieur) sur le chemin de la pudeur, et si c’est un premier pas conséquent, il n’est pas encore suffisant. Le jilbab n’est pas une « cape d’invincibilité » que l’on enfile et qui permet par la suite d’être considérée comme chaste et de faire ce que l’on veut, au contraire cela réclame encore plus d’efforts et de retenue car à travers le jilbab c’est l’image de la femme musulmane que l’on renvoie [de même pour les frères qui portent la barbe et le qamîs]. La pudeur est avant tout un acte du cœur qui rayonne ensuite sur l’ensemble de la vie du musulman. Tout s’apprend, et de la même manière qu’on apprend la foi, on apprend ce qu’est la pudeur, car le Prophète saw dit : « La pudeur fait partie de la foi. ». Apprendre la pudeur demande du temps et des efforts sur soi, surtout lorsqu’on a vécu la plus grande partie de sa vie dans une société qui a levé une à une toutes les barrières de la pudeur, au point de la voir souvent comme une tare. Reste forte avec tous les moyens que tu peut faire ukhty .

    Question poser à cheikh al otheymîne rahimahu

    Question : L’auditrice (aux initiales) « Alif, Sin » Umm Juwayriyah du Koweït pose également la question suivante : Je suis une jeune fille portant le niqâb, et la louange est à Allah, mais ma mère refuse de sortir avec moi pour visiter la famille et les proches, car elle pense que je vais lui causer du tort. Elle n’est pas contente du fait que je porte le niqâb, que je ne sers pas la main aux hommes et d’autres choses encore faisant partie de la religion. Comment dois-je agir vis-à-vis d’elle et que me conseillez-vous, qu’Allah vous récompense (par un bien) ?

    Réponse : La réponse à cette question comprend deux versants.
    Premièrement : concernant ta mère, je lui conseille de cesser de te rendre la situation difficile en raison du fait que tu t’accroches à ta religion. Et je lui dis qu’il lui est obligatoire de t’aider sur l’obéissance et la piété, et qu’elle loue Allah de lui avoir accordé une descendance pieuse. Toute personne est heureuse de voir que ses enfants sont pieux, filles ou garçons, et l’enfant pieux est celui qui profite à ses parents après leur mort. Le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) saw a dit : « Lorsque l’homme meurt, ses actions cessent sauf pour trois choses : une aumône continue, une science profitable, ou un enfant pieux invoquant pour lui. » Il ne lui est aucunement permis de te rendre la situation difficile pour avoir accompli le bien et délaisser le mal.
    Deuxièmement : en ce qui te concerne, respecte les limites d’Allah et ne prête attention à personne, ni à ta mère ni à personne d’autre. Si tu fais ce qui amène l’agrément d’Allah, ne prête aucune attention (à ce que disent les gens) même s’ils sont tous en colère contre toi, même ta mère. Celui qui se met en colère contre toi en raison du fait que tu obéis à Allah, qu’il se mette en colère, mais n’y prête aucune attention. Quant au fait qu’elle ne veuille pas sortir avec toi en prétextant que cela va lui causer du tort, cela vient de son manque de clairvoyance. Il n’y a aucun tort dans le fait de porter le niqâb ou de ne pas serrer la main des hommes, au contraire cela fait partie des bienfaits d’Allah, on doit se réjouir de cela et Le louer pour l’avoir aidé à l’accomplir, car cela fait partie de l’obéissance à Allah.

    J’espère que je tes aidez -)

  3. SoubhanaAllah ma soeur je me reconnais bcp dans ton histoire sauf que moi mes parents me prennent pour une extremiste juste avec une jupe longue alors que je veux porter le jilbab! Pourtant ils sont musulmans pratiquants… et depuis charlie hebdo cest la galere maintenant quand je porte un voile noir cest extremiste assuree…
    courage ma soeur prie Allah soubhana wa ta3la pour quIl permette a nos parents de comprendre que ce nest pas les hommes que nous devons craindre mais Allah. point dobeissance a la creature si cest desobeir au Createur. Que Dieu te facilite ma soeur

Laisser un commentaire