//
//vous lisez...

Médias

Massacre des Rohingya en Birmanie. Ça continue !

En Birmanie la minorité musulmane est appelée Rohingya. Cette minorité vit en Birmanie depuis des générations. Aujourd’hui les Rohingya sont toujours persécutés, ça dure depuis plus de 10 ans. Ce sont leurs propres concitoyens qui les massacres : les bouddhistes.

Dans ce pays le bouddhiste ne considère pas le musulman birman comme un citoyen birman, ses droits humains ne sont pas respectés, il est considéré comme un étranger, pire, torturé et abattu comme un animal. Maisons détruites, confiscation de terres, impôts arbitraires et extorsions multiples sont le quotidien des Rohingya. En 1994 près de 20 000 Rohingya ont fui la Birmanie pour le Bangladesh. Le dimanche 3 juin 2012 les bouddhistes ont tués 10 musulmans. et la police n’est plus capable d’assurer la sécurité dans la région.

En 2004 Amnesty International a demandé au Conseil d’État pour la paix et le développement (SPDC, le gouvernement du Myanmar) « d’amender ou d’abroger les lois sur la citoyenneté très restrictives, afin qu’elles ne soient pas discriminatoires à l’égard de groupes ethniques, dont les Rohingya ; de mettre fin au régime sévère de permis et d’interdiction de déplacement imposé aux Rohingya ; de cesser les évictions forcées et les démolitions de maisons ; et de veiller à ce que les Rohingya, ainsi que d’autres groupes ethniques, ne soient pas contraints au travail forcé. »

D’après les Nations Unies le gouvernement birman refuse d’accorder la citoyenneté à la communauté Rohingya. Les politiques exercées à leur encontre sont discriminatoires, racistes.

N’hésitez pas à parler de ce massacre de musulmans avec les personnes que vous connaissez, la communauté internationale ne doit pas ignorer ce massacre qui a lieu dans l’ouest de la Birmanie.

Discussion

Pas de commentaires.

Post a Comment

*

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.